Category Archives: Uncategorized

Présidentielle: oubliée, la déculotée de #Macron face aux #notaires?

En 2013, les notaires, qui sont supposés rendre un service public (la preuve! ils sont « collecteurs d’impôts », au même titre que les buralistes), gagnaient, en net, 19 000 € / mois. C’est 4 fois plus qu’un dirigeant de PME, 10 fois ce que gagnent 50% des Français, 12 fois le SMIC, et 54 fois ce que déclarent 130 000 exploitants agricoles, soit 350€ mensuel, nous rappellent les médias, à chaque baisse du prix du porc ou du lait occasionnant une n-ième crise.

Cette rente, comme avait osé la nommer Macron l’impudent, d’environ 2 Mrd € par an (1), soit le « cadeau fiscal » accordé par Lagarde à la Soc Gen pour les pertes abysmales du ‘book’ de Kerviel en 2008, qui pourrait être affectée au service public (le financement de l’aide juridictionnelle, pour rester dans un domaine du droit, dont, incidemment, les notaires se moqueraient royalement, coûte au contribuable 0,4 Mrd€/an, soit 1/5è de la rente), il avait promis de la re-donner en pouvoir d’achat au ménages (le «re-» n’est vraiment pas usurpé, cf. les liens cités dans ce billet), littéralement; pouvoir d’achat qui fait le plus cruellement défaut à la croissance, et donc à l’emploi, depuis que l’on sait que l’euro n’est pas la forteresse vantée par les Delors et Trichet, plutôt une ligne Maginot, le gros coup de massue fiscale de 2011 ayant eu au moins le mérite d’avoir détruit ce mythe dans les esprits. Continue reading Présidentielle: oubliée, la déculotée de #Macron face aux #notaires?

Advertisements

Le baliverne de #Juppé sur sa condamnation, dans #LEPolitique

juppe-gironde-2007-echec-mandat
2007: Juppé, candidat malheureux aux élections législatives, dans son fief de Gironde.

Les télespectateurs de #LEPolitique ont été les témoins, hier, d’une joute d’une violence encore inédite entre  deux énarques-inspecteurs des finances: Juppé comme invité, et Macron comme contradicteur. Le second mène la charge: il reproche au premier son «manque de probité personnelle». Juppé lui répond du tac au tac que « les Français lui avaient ‘pardonné’ sa condamnation en le réélisant », tandis que Macron, lui, est électoralement vierge. Ha! Ouf! Et puis ça s’est arrêté là, mais quand même! Continue reading Le baliverne de #Juppé sur sa condamnation, dans #LEPolitique

Guerre en Irak: ces prestigieux éditoriaux qui ont trompé l’opinion

waronterror-economist-whywarFévrier 2003, c’était la réunion du conseil de sécurité de l’ONU (le duel Powell/Villepin) sur la question irakienne.  Contrairement (peut-être) à une idée reçue, un nombre important de journaux américains avaient de sérieux doutes sur le bien fondé de la guerre en Irak.

Dans un article consacré à une équipe d’investigation particulièrement perspicace, d’un obscur journal régional, on apprend que leur «secret» était de garder la tête froide, et de recouper les déclarations du gouvernement avec les informations du domaine public, par exemple, la version déclassifiée du rapport des services secrets remis au Congrès sur le dossier irakien (le “National Intelligence Estimate”).

Certains prestigieux organes des presse, les mieux à même d’influencer les couches supérieures de la population, ont servi de formidable caisse de résonance à la propagande va t-en guerre de l’administration américaine. Nous passons en revue quelques unes de leurs «unes» de février 2003, et leurs (peu crédibles) méa-culpas ultérieurs, quand la menace des armes de destructions massives est tombée à plat. C’est l’occasion, également, de mettre à jour des informations qui sont toujours ignorées du grand public, notamment l’Irak Liberation Act, loi signée par Clinton en 1998, qui faisait de la chute du régime irakien un objectif officiel des É.U.

Continue reading Guerre en Irak: ces prestigieux éditoriaux qui ont trompé l’opinion

«Le Pdt est en bonne santé», quelle farce!

fhollande-avant-aprèsEn juin 2012, soit le mois suivant la prise de fonction de François Hollande, les services de l’Élysée emettaient un communiqué sur son état de santé. Cette mesure devait être répétée tous les six mois, comme promis dans sa campagne électorale, en vertu de  «la nécessité de transparence sur son état de santé». Sans le moindre sens critique, la presse grassement et majoritairement subventionnée (1) utilise le  terme trompeur de ‘bulletin de santé’ pour rendre compte de ce que sont, en fait, des communiqués laconiques contenant de vagues assurances sur la santé du président, dont la véracité est impossible à vérifier. Et de titrer, comme l’a fait par exemple Le Figaro (2) en septembre 2015, «Le président est en bonne santé», ce qui, pourtant, ne saute pas aux yeux. Continue reading «Le Pdt est en bonne santé», quelle farce!

#JoCox: un meurtre qui tombe à point nommé pour #Remain

jocoxdeathEntre deux âges, comme la moyenne des votants au référendum,  mariée et mère de deux enfants, Jo Cox avait un joli minois, la voix posée, un style vestimentaire convenu, une bonne éducation (Cambridge), balancée par un naturel agréable. Outre ces qualités passe-partout,  sa défense passionnée et désintéressée des minorités opprimées, conjuguée à son fervent européisme, en font à juste titre une martyre: la bien-pensance, dont nous avons reproduit quelques échantillons de tweets, a sur ce point vu juste. Continue reading #JoCox: un meurtre qui tombe à point nommé pour #Remain

#HillaryClinton sera t-elle prise dans la tourmente de #PanamaLeaks?

Screen Shot 2016-04-05 at 1.13.13 PMEn 2009, le Panama faisait partie d’une dizaine de pays inscrits sur la liste noire établie par l’équivalent de la Cour des comptes (“GAO”), quand l’administration Obama, sous l’impulsion de multinationales, et notamment le groupe Murdoch, propriétaire du Wall Street Journal et Fox News (1) qui domicilie ses profits dans 136 filiales situés dans des paradis fiscaux, ont repris des négotiations initiées par Bush sur des traités libre échange (“FTA”) restés en suspens (“stalled”) avec plusieurs partenaires dont le Panama. Plusieurs organisations de défense du contribuable, dont Citizens for Tax Justice ont tenté de s’y opposer, faute de concessions sur la transparence financière (2).

En tant que ministre des affaires étrangères (“Secretary of FA”) (3), Hillary Clinton, dont les courriels rendus publics attestent de son engagement volontariste dans ce dossier (4), ainsi que son intense sollicitation par certains membres du Congrès, serait potentiellement très dommageable pour sa campagne, si le lien entre Panamaleaks et la passage en force par l’administration Obama de ce traité taillé sur mesures pour les multinationales, avec cet état voyou qu’est le Panama, devait faire parler lui (en fait, c’est déjà le cas, lire la source la plus récente). Continue reading #HillaryClinton sera t-elle prise dans la tourmente de #PanamaLeaks?

Le ‘vrai’ Gordon Gekko soutient #BernieSanders: il faut #taxerlesriches

gordon_gekko-620x412
Actor Michael Douglas is shown in his role as Gordon Gekko from the 1987 Oliver Stone film “Wall Street” in this publicity photo released to Reuters September 15, 2009.

Reprendre aux riches, afin de les restituer à la classe moyenne, les monumentaux cadeaux fiscaux que leurs ont offerts les gouvernements successifs depuis la «révolution conservatrice» (Reagan, élu en 1980): fantasme populiste, archaïsme marxiste (pléonasme)? C’est certainement à contre-courant de notre chère pensée unique (en anglais, ‘TINA’, «il n’y a pas d’alternative»). Mais ‘le vrai’ Gordon Gekko, lui, ose le blasphème à l’encontre de sa propre caste de milliardaires, en soutenant que la «Révolution politique» de Bernie Sanders, c’est bien le remède, et le seul viable au vu des programmes politiques concurrents, à la récession rampante qui mine la classe moyenne aux É.U. Et d’insister que c’est bien le bon sens économique qui le lui fait dire, pas de charité! Continue reading Le ‘vrai’ Gordon Gekko soutient #BernieSanders: il faut #taxerlesriches

Aéroports/sécurité : Xavier Tytelman, nous prendrait-il pour des pigeons?

Screen Shot 2016-03-23 at 12.59.58 PMEn voilà une tribune qu’elle tombe à point nommé pour l’industrie du transport aérien de passagers, le même jour que #AttentatBruxelles! Surtout que « la peur de l’avion coûte très cher aux entreprises du secteur », lit-on dans le Figaro du 30 mars 2015, où l’on apprend, de l’«avis autorisé» du même «spécialiste», que «le manque à gagner total s’élève à 220 milliards d’euros pour les entreprises du monde entier.» De quoi justifier, sans doute, des campagnes de  com’ s’appuyant sur des «spécialistes», justement, afin de ré-éduquer les plus inhibés d’entre nous à surmonter notre peur de l’avion (et maintenant de l’aéroport!), totalement irrationnelles au vu des statistiques. Mais également «la réalité», il suffit d’ouvrir les yeux: «les aéroports sont loin d’être une cible privilégiée par les terroristes». Aaaah, j’avais pas lu un article plus réconfortant, pour notre sécurité, après un tel choc, que  «François Molins, mon amour de procureur». Merci Xavier Tytelman!

attentatBXL-checkin

Continue reading Aéroports/sécurité : Xavier Tytelman, nous prendrait-il pour des pigeons?

Bayrou, qu’est-ce qui vous différencie de Barbarin?

bayrou-loi-fallouxMinistre de l’Éducation Nationale sous les gouvernements Balladur et Juppé, François Bayrou avait couvert un scandale pédophile, avec des conséquences dramatiques pour la famille des victimes, et fait capoter un projet de circulaire remis par les services de l’inspection censé endiguer ce problème endémique. Le mobile : ne pas froisser les syndicats (laïcs), suite aux remous qu’avait provoqué sa tentative de réforme (1993) de la Loi Falloux. Source : L’omertà française, de Sylvie Coignard et alia au Chapitre 3 intitulé « Le club des étouffeurs », repris dans un billet de Agoravox intitulé « Enseignants pédocriminels : Bayrou avait-il été mou », que nous remettons au (dé-)goût du jour suite au « scandale Barbarin », et la réaction de Bayrou, parfaitement dans le rôle que lui prête Houellebecq dans son livre Soumission: «animal politique tout juste bon à prendre des postures avantageuses dans les médias.» Continue reading Bayrou, qu’est-ce qui vous différencie de Barbarin?

Un amour de procureur Molins, ou la presse au service de l’État

molins-conference-presseLe Monde : « Les guerres révèlent des généraux, les attentats ont fait surgir François Molins. » Libé, par la voix de son nº2, Johan Hufnagel (biographie / OJIM) : « Monsieur le procureur, je vous aime ». Molins ne parle pas pour ne rien dire lors des ses conférences de presse, c’est à peu près autour de ce thème que brode la propagande d’État censée nous rassurer et nous souder contre « le monstre » de l’EI (la névrose qu’il provoque dans l’opinion présentant l’intérêt pour certains responsables politiques de leur refaire une santé). Continue reading Un amour de procureur Molins, ou la presse au service de l’État