Aéroports/sécurité : Xavier Tytelman, nous prendrait-il pour des pigeons?

Screen Shot 2016-03-23 at 12.59.58 PMEn voilà une tribune qu’elle tombe à point nommé pour l’industrie du transport aérien de passagers, le même jour que #AttentatBruxelles! Surtout que « la peur de l’avion coûte très cher aux entreprises du secteur », lit-on dans le Figaro du 30 mars 2015, où l’on apprend, de l’«avis autorisé» du même «spécialiste», que «le manque à gagner total s’élève à 220 milliards d’euros pour les entreprises du monde entier.» De quoi justifier, sans doute, des campagnes de  com’ s’appuyant sur des «spécialistes», justement, afin de ré-éduquer les plus inhibés d’entre nous à surmonter notre peur de l’avion (et maintenant de l’aéroport!), totalement irrationnelles au vu des statistiques. Mais également «la réalité», il suffit d’ouvrir les yeux: «les aéroports sont loin d’être une cible privilégiée par les terroristes». Aaaah, j’avais pas lu un article plus réconfortant, pour notre sécurité, après un tel choc, que  «François Molins, mon amour de procureur». Merci Xavier Tytelman!

attentatBXL-checkin

Continue reading Aéroports/sécurité : Xavier Tytelman, nous prendrait-il pour des pigeons?

Bayrou, qu’est-ce qui vous différencie de Barbarin?

bayrou-loi-fallouxMinistre de l’Éducation Nationale sous les gouvernements Balladur et Juppé, François Bayrou avait couvert un scandale pédophile, avec des conséquences dramatiques pour la famille des victimes, et fait capoter un projet de circulaire remis par les services de l’inspection censé endiguer ce problème endémique. Le mobile : ne pas froisser les syndicats (laïcs), suite aux remous qu’avait provoqué sa tentative de réforme (1993) de la Loi Falloux. Source : L’omertà française, de Sylvie Coignard et alia au Chapitre 3 intitulé « Le club des étouffeurs », repris dans un billet de Agoravox intitulé « Enseignants pédocriminels : Bayrou avait-il été mou », que nous remettons au (dé-)goût du jour suite au « scandale Barbarin », et la réaction de Bayrou, parfaitement dans le rôle que lui prête Houellebecq dans son livre Soumission: «animal politique tout juste bon à prendre des postures avantageuses dans les médias.» Continue reading Bayrou, qu’est-ce qui vous différencie de Barbarin?